voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Océanie » Australie » Histoire de l'Australie du Sud
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Australie

Régions et villes

Histoire de l'Australie du Sud

Le n°2 sur la carte

 

Contrairement aux Etats voisins marqués par un passé colonialiste assombrit par des fondations pénitentiaires, l'Australie du Sud a été fondé par des colons libres .

 

La région habitée depuis des millénaires par les Aborigènes fut découverte l'explorateur Charles Sturt qui en brossa un portrait idyllique. Les premiers colons européens arrivèrent en 1836 à bord du Buffalo qui accosta à Glenelg.

 

La vaste plaine qui s'offrit alors à la vue des colons fut jugée tout à fait propice pour y installer une colonie britannique d'exception. L'emplacement idéal pour recevoir la capitale Adélaïde fut désigné au cœur de la plaine côtière de Saint-Vincent par le Colonel William Light qui s'attela à dessiner les plans des rues en damier parfait.

 

L'idée maîtresse des premiers colons était de créer un état modèle, répondant point pour point aux théories du journaliste britannique Edward Gibbon Wakefield. Ce dernier, inspiré par le réformateur Jeremy Bentham avait formulé la théorie dite de la "colonisation systématique".

 

En deux mots, cette théorie reposait sur une vision utopiste de la colonisation, franchement orientée vers un ordre moral et social modèle.

 

A l'instar des autres états d'Australie, la fondation de l'Australie du Sud reposa sur un vrai pari élitiste et non sur la mise en exil de bagnards indésirables. Les terres vierges étant commercialisées à des tarifs prohibitifs pour les ouvriers et les bagnards émancipés, l'Australie du Sud se trouva de fait cédée en parcelles à des aristocrates fortunés issus de la petite noblesse britannique.

 

Ces colons triés sur le volet avaient tous plus ou moins le même profil : riches, ils étaient "dissidents", autrement dit ils étaient membres des Églises protestantes minoritaires de Grande Bretagne.

 

La capitale fut baptisée Adélaïde en hommage du nom de l'épouse du roi Guillaume IV d'Angleterre.

 

En 1839, de nombreux luthériens chassés de Prusse et de Silésie vinrent grossir les rangs des colons britanniques. Ils s'installèrent surtout autour de Barossa Valley.

 

Deux ans plus tard, la banqueroute menaçait la colonie lorsque des gisements de cuivre gigantesques furent découverts. Ces premières mines firent rapidement la fortune de l'Australie du Sud. Des gisements de gaz naturel et d'opale alimentèrent ensuite la prospérité de l'Etat.

 

Les plaines de la Murray étant fertiles et copieusement ensoleillées, la région devint également le grenier à blé de l'Australie. Des vignobles furent plantés dans la foulée autour de Barossa Valley. Jusque dans les années 1950.

 

L'Australie du Sud et plus spécialement Adélaïde resta la City of churches avec un contingent de puritains réputé et raillé par l'ensemble de la communauté australienne.

 

Dans les années 60-70, la région s'illustra sur le terrain de la culture et des arts. Adélaïde fut ainsi la première ville d'Australie à se doter d'équipements culturels imposants.

 

Alors que le tourisme international était en plein boom partout en Australie, l'Etat manqua le coche de la révolution touristique. Il en reste un flagrant décalage lors de la visite encore aujourd'hui. Les villes et villages, les plages et les espaces naturels ont gardé toute l'authenticité des premiers colons !

 

En raison de l'aridité des provinces du Nord, la quasi totalité de la population de l'Etat se concentre sur Adélaïde et la Barossa Valley. Près de 85% de la population vit à moins de 5 km du littoral.

 

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination