voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Océanie » Australie » Broken Hill
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Australie

Régions et villes

Broken Hill

Le n°111 sur la carte

 

Broken Hill également surnommée Silver City, la ville de l'argent, est née au milieu des années 1880 suite à la découverte sur place d'un énorme filon d'argent, de zinc et de plomb. Aujourd'hui encore, même si les gisements sont quasi épuisés, la ville reste active et très artistique.

 

Broken Hill est située à quelque 1 200 kilomètres de Sydney et 500 kilomètres d'Adélaïde. Elle est la ville la plus occidentale de la Nouvelle Galles du Sud. Posée telle une oasis au beau milieu de l'immensité désertique de l'Outback, cette ville mérite le détour pour son environnement sauvage, ses habitants typiques et ses constructions très particulières.

 

Partout le paysage est marqué par les mines à ciel ouvert. Broken Hill est le berceau de l'industrie minière du pays. L'autre attrait de Broken Hill tient à son statut de pôle artistique majeur. En effet, Broken Hill est la ville natale de Pro Hart, un ancien mineur devenu artiste peintre populaire et subversif. Dans son sillage, de nombreux artistes ont choisi de s'y installer depuis quelques décennies pour profiter de la lumière très particulière de l'Outback. Ces artistes connus sous le nom de « Brushmen of the bush » exposent leurs œuvres au sein de 22 galeries d'art, fleuron culturel de la ville. La lumière si particulière de Broken Hill a également inspiré plusieurs réalisateurs. C'est ici qu'ont été tournés notamment Priscilla folle du désert ou encore Mad Max II

Histoire de Broken Hill


L'histoire de Broken Hill débute en 1883 lorsque Charles Rasp, un boundary rider chargé de surveiller les barrières contre les dingos découvre par hasard des traces bizarres sur le sol. Il pense au début que ce qu'il a trouvé est un filon d'étain mais finalement, après étude, le prélèvement s'avère être riche en argent, en plomb et en zinc ! Ce filon en forme de boomerang à flanc de colline était, et est toujours, le plus grand jamais découvert (280 millions de tonnes !). Cette découverte provoqua une véritable hystérie chez les pionniers. Il projeta également l'Australie dans l'ère industrielle. Les plus grandes compagnies minières d'Australie furent alors créées. En quelques années seulement, la ville du absorber des flots de mineurs. Les rues taillées au cordeau sur le modèle d'une grille parfaitement géométrique ont accueilli jusqu'à 35 000 habitants en 1915 (20 000 aujourd'hui). Les conditions de vie et de travail des mineurs étaient extrêmement dures cela occasionna à plusieurs reprises d'immenses mobilisations syndicales. Aujourd'hui, la ville reste minière, le tarissement des gisements est programmé à l'horizon 2030.

Visiter Broken Hill


Broken Hill est construite sur le modèle d'un damier où les rues sont perpendiculaires. La rue principale Argent Street est la plus élégante. Ses maisons aux balcons en fer forgé ciselé rappellent celles de la Nouvelle Orléans. Les rues adjacentes portent toutes le nom d'un minerai : Oxide, Sulphide, Clhoride...

 

Quelques jolis bâtiments sont à découvrir dont notamment la Pasminco Broken Hill Mine dans le style Art déco, la mairie construite en 1891 dans un style italien massif ou encore le Trades Hall Building construit en 1898 autour d'un plafond remarquable en acier pressé. Le reste de la ville est assez quelconque. Les hôtels sur place n'ont rien de luxueux, ils s'inspirent tous du style des motels de l'Outback. Les pubs typiques se distinguent de ceux des autres villes par leurs décorations artistiques.

 

En effet, depuis quelques années, la ville minière est réputée pour ses artistes inspirés par la lumière extraordinaire de l'Outback. Certains de ces artistes sont reconnus internationalement pour leurs créations comme Pro Hart, l'enfant du pays, mais aussi Jack Absolom, John Pickup ou encore Hugh Schutz. 22 galeries exposent les œuvres de ces artistes en ville parmi lesquelles la City Art Gallery, la Pro Hart Gallery ou encore la Silver City Mint and Art Centre où l'on peut admirer The Big Picture, la peinture acrylique sur toile la plus grande du monde. Les autres curiosités de la ville tiennent bien sûr à l'univers minier. La plus ancienne mine de BHP, Delprats Underground Tourist Mine est ouverte notamment au public avec en prime les commentaires éclairés d’anciens mineurs.

 

Broken Hill étant située au milieu de l'Outback, elle accueille la base du Royal Flying Doctor, le service des médecins volants que l'on peut visiter. La ville accueille également l'une des bases de la School of the air qui propose des cours à distance aux enfants des fermes isolées. Dans les environs de Broken Hill, outre les majestueux paysages désertiques de l'Outback, deux sites valent également le détour. Le premier est le parc national de Mutawintji. Ce parc situé dans les Byngnano Ranges permet d'admirer des peintures rupestres exceptionnelles réalisées par les peuples aborigènes Malyankapa et Pandjikali datant pour certaines de 8000 ans.

 

Le second site est la ville fantôme de Silverston située à 25 km au Nord Ouest de Broken Hill. Cette ancienne ville minière compta à son apogée en 1885 plus de 3000 habitants. A la fermeture des mines quelques années plus tard, la ville se vida de ses habitants. Depuis quelques années, le site retrouve un semblant de vie grâce à quelques artistes qui y ont élu domicile. Ils animent les pubs à l'architecture typique et étrange.

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination