voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Océanie » Australie » Histoire de Victoria
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Australie

Régions et villes

Histoire de Victoria

 

 

La première colonie qui s'installa dans le Victoria s'implanta à Portland sur la côte ouest. Très rapidement dans les années 1830, les riches terres du Victoria attirèrent les pionniers à la recherche de terres agricoles.

 

La région qui dépendait alors de la Nouvelle Galles du Sud adopta le nom de « The Port Phillip District ». Après deux vaines tentatives pour implanter une colonie pénitentiaire, Melbourne, la capitale, fut finalement fondée en 1835 par John Bateman, un squatter libre venu de Tasmanie. Par la suite, les habitants de Melbourne refusèrent catégoriquement les bateaux britanniques chargés de bagnards.

 

En 1851, un important gisement d'or fut découvert à Ballarat puis à Bendigo. Cette découverte attira sur place de nombreux colons étrangers venus notamment d'Irlande mais aussi de Chine. Suite à d'autres recherches fructueuses, de nombreuses villes furent créées sur l'ensemble du territoire autour des mines. D'agricole, le Victoria devint industriel

 

En 1850, les éleveurs de moutons de la région se séparèrent de la Nouvelle Galles du Sud pour former une colonie indépendant. Cette année là marqua un tournant. The Port Phillip District adopta alors le nom de colonie de Victoria, The Colony of Victoria en anglais.

 

Entre 1851 et 1860, la colonie se développa à vitesse vertigineuse en extrayant la bagatelle de 20 millions d'once d'or ce qui représentait le tiers de la production mondiale de l'époque.

 

En 1854, les mineurs entrèrent en rébellion contre le gouvernement de l'Etat. Ils dénoncèrent les conditions de vie exécrables des mines occasionnant la propagation d'épidémie de typhoïde notamment mais aussi l'injustice des taxes imposées.

 

Si les troupes britanniques appelées à la rescousse réprimèrent le mouvement de rébellion rapidement, le soulèvement des mineurs resta parmi les temps forts historiques de la région. Certains des meneurs de l'insurrection minière furent élus au parlement de l'état propulsant ainsi l'ensemble de l'Australie vers un modèle de démocratie moderne.

 

L'intégration des colons asiatiques ne se fit pas sans heurt. En 1857, la communauté chinoise fut ainsi la cible de multiples émeutes raciales du côté de Buckland Valley près de Bright. Quelques années plus tard, en 1901, la colonie du Victoria devint un état australien du «Commonwealth of Australia». Ce changement de statut permit à Melbourne d'occuper une place à part dans le pays.

 

Jusqu'en 1927, c'est en effet Melbourne qui fut choisie pour capitale du Commonwealth en attendant la fin de la construction de Canberra. Ce choix tint principalement au fait que Melbourne était à l'époque la plaque tournante du commerce et de la finance en Australie.

 

La ville de Melbourne était alors la plus grande ville d'Australie par le nombre d'habitants et la deuxième de l'empire britannique après Londres.

 

Les flots d'immigrants qui arrivèrent successivement après la première découverte aurifère restèrent pour la plupart sur place après la fermeture des mines pour cultiver la terre. La population de Melbourne et de sa région s'en trouve toujours aujourd'hui très cosmopolite.

 

Les communautés chinoises et grecques sont très présentes dans la capitale tandis que les italiens se concentrent plus spécifiquement dans la région du Murray où les vignes prospèrent.

 

Dans les années 1970 et 1980, Melbourne déclina doucement face à Sydney en pleine ascension.

 

Aujourd'hui, le Victoria reste le grenier et la cave de l'Australie. L'Etat porte de nombreux vignobles mais aussi de vastes territoires entièrement consacrés à la culture du blé.

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination