voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Europe et Russie » Italie » Les Arts
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Italie

Régions et villes

Les Arts

 

Les arts font également parti intégrante de la culture italienne. Dans le quotidien des italiens, nous pourrions même parler de "culture du beau". Les italiens sont esthètes et le revendiquent. Il faut dire que leur histoire tout entière est imprégnée de nombreuses œuvres dont les vestiges se retrouvent bien au-delà de leurs frontières.

 

Sachez que l'on peut, par exemple, trouver des ruines romaines à Djemila, en Algérie mais également en Tunisie, où se trouvent les ruines de Carthage.


Il suffit de parcourir les ruelles du pays pour voir à quel point l'art tient une place prépondérante. L'architecture, en elle-même, est un témoignage des courants artistiques qui s'y sont épanouis. Depuis la plus haute antiquité, l'Italie est l'un des plus grands foyers de l'art et de l'architecture en Occident.


L'art romain trouve ses sources dans les traditions esthétiques de la Rome classique qui elles-mêmes s'inspiraient initialement de l'art Grec et étrusque. On dit même que l'art romain est un prolongement de l'art Grec. Il s'enrichit dans les contrées soumises par l'Empire, en s'inspirant des divers cultures et des divers univers des pays annexés. D'ailleurs les œuvres d'arts romaines étaient souvent réalisées par des étrangers.

 

Les sculptures, les mosaïques et les peintures murales tenaient une place prédominante dans les cités romaines. Tout devait refléter la grandeur de l'Empire. C'est pourquoi l'art romain est intimement lié à son histoire. Les artistes romains s'attachaient à glorifier les faits d'armes et les événements historiques ainsi qu'à représenter les dirigeants romains.


Les artistes avaient donc pour fonction de participer au faste de l'empire et à sa domination mondiale. Pour régner, il faut impressionner, Rome l'avait bien compris. Comme le dit Henri Bergson « L'art vise à imprimer en nous des sentiments plutôt qu'à les exprimer. ». L'art romain cherche à imprimer un sentiment de grandeur qui a perduré à travers les âges et qui contribue aujourd'hui à la fascination que l'Italie évoque. Rome était une grande nation et l'Empire romain écrasait de sa domination de nombreux peuples. Il est probable que la culture du beau, qui se retrouve aujourd'hui dans l'Italie moderne et dans l'importance que tient l'esthétisme pour ses habitants, soit l'héritage de cette fierté antique.

 

Après la chute de l'Empire (en 476), l'art romain se prolongea dans l'art byzantin et l'art chrétien médiéval. Il influença considérablement les artistes de la Renaissance puis du Classicisme, du néo-classicisme et enfin de l'art fasciste. L'art romain fut donc fondateur et eu un rayonnement sur les mouvements artistiques de nombreuses générations.

 

A la Renaissance (qui débute au XIVème siècle - pré renaissance - et trouve son apogée au XVème siècle), les peintres Florentins imposent leur vision naturaliste du monde, dans un travail des perspectives et une profondeur de champ, qui influence considérablement les conceptions artistiques du XVème siècle. Cosimo de' Medici (1389-1464), dirigeant de Florence pendant une grande partie de la Renaissance italienne et fondateur de la dynastie des Médicis, fut également un grand mécène qui encouragea le développement des arts en finançant des artistes de renom, tels que Brunelleschi (1377-1446), Donatello (1386-1466), Fra Angelico (1400-1455) ou Filippo Lippi (1406-1469). Sous son règne, « Laurent le magnifique » fut le protecteur des artistes et des philosophes et porta Florence à son apogée, entouré de personnalités qui ont imprégnées l'Italie à jamais, comme Botticelli (1444-1510) et Michel-Ange (1475-1564).

 

Nous ne pourrons citer tous les artistes que l'Italie a porté en ses flans mais nous ne pouvons oublier de nous attarder deus secondes sur Leonard de Vinci (1452-1519) qui fut une des personnalités révélée par Cosme de Médici. Artiste mais aussi inventeur visionnaire, qui prenait note de ses idées en écrivant à l'envers, de sorte que, pour les lire, il faille les mettre devant un miroir. Cet esprit de génie représente toute l'âme de l'Italie, esthète et novatrice, une œuvre baignée par cette culture de la grandeur et de la magnificence.


Parmi les grands monuments que l'Italie compte sur ses terres, certains représentent tout particulièrement cette partie importante de l'histoire de l'Art qu'est la Renaissance. Entre autres monuments, il ne faut pas manquer de visiter la villa Rotonda située à Vicence en Vénétie, construite selon les plans de l'architecte Andrea Palladio.

 

Au XVIIème siècle, avec la réforme catholique survint l'âge Baroque. L'Eglise veut impressionner et s'imposer. Elle développe alors l'art religieux, en particulier l'architecture, et lui donne du grandiose, de l'exagéré, du disproportionné. Plans complexes, perspectives changeantes, courbes et ondulations, proportions imposantes, éclairage théâtral, matériaux somptueux et ornementations omniprésentes et exubérantes : Le baroque cherche à épater et c'est Rome qui, tout naturellement, se fait la porte parole de cet art à travers des grands noms tels que Le Bernin (1598-1680) et Borromini (1599-1667) qui sont les plus célèbres représentants de cette école. Alors qu'en peinture, le Caravage (1571-1610) fait naître le clair-obscur tout en faisant coexister réalisme cru et théâtralisation.

 

Au XXème siècle, le futurisme et la peinture métaphysique trouvent naissance à Milan, centre de l'architecture et du design Italien moderne.

 

Ce n'est qu'en se baladant en Italie que l'on peut prendre toute la mesure de l'importance de l'art, que ce soit en terme de vestiges antiques ou d'esthétisme ambiant, imprégné dans l'architecture mais aussi dans la mode et le design.

 

La péninsule italienne est également la nation de l'Opéra avec pour chefs de fil, le célébrissime Giuseppe Verdi (1678-1741) et le tout aussi célèbre Giacomo Puccini (1858-1924). Ce n'est pas par hasard que la Scala de Milan est une salle d'opéra au prestige international. La musique a toujours bercé la vie des italiens et sa culture. Comme à leur habitude, quand les italiens font dans la musique ils misent sur le sublime. A l'image de Vivaldi (1678-1741) qui fut un des plus importants compositeurs de son temps, encore encensé de nos jours. Sans oublier qu'il n'y a pas que le talent qui fait le musicien virtuose, la qualité de son instrument a aussi son importance. C'est pourquoi les célèbres luthiers, Antonio Stradivarius (1644-1737) et Nicolo Amati (1596-1684), sont, encore aujourd'hui, des noms vénérés par tout violonistes. Et nombre d'entre eux rêvent de faire courir leur archer sur un instrument façonné par ces maîtres.

 

Il faut aussi signaler que l'Italie engendra de grands écrivains. Parmi les plus célèbres nous pouvons citer Dante (1265-1321) et sa Divine comédie, écrite en Toscan tout comme les textes de Pétrarque, grand poète de la Renaissance. N'oublions pas non plus Machiavel (1469-1527) qui rédigea Le Prince, au XVIème siècle, l'œuvre majeure de la philosophie politique. Ainsi qu'Umberto Eco (né en 1932) et son célébrissime roman Le nom de la rose. L'Italie a également engendré plusieurs prix Nobel.

 

Pour finir ce panorama de l'art péninsulaire, il serait injustifié de passer à côté du septième art italien qui a lui aussi une part importante dans la culture de la péninsule bottée. C'est après la seconde guerre mondiale, avec les films du courant néo-réaliste, que le cinéma italien trouve un public international. Dans leurs films Roberto Rosselini (Paisa, Rome ville ouverte) et Vittorio de Sica (Le voleur de bicyclette), les deux maîtres du genre, mettent en scène des acteurs non professionnels qui témoignent de la réalité italienne de l'époque.


Certains cinéastes italiens mondialement connus font la fierté du pays, parmi eux nous pouvons citer Federico Fellini (La Dolce Vita, 1960), Michelangelo Antonioni, Franco Zeffirelli, Sergio Leone (Le bon la brute et le truand, 1966) et Roberto Benigni (La vie est belle, grand prix du jury à Cannes en 1998). Citons également de tout aussi célèbres acteurs dont Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Ornella Muti, Monica Bellucci et bien d'autres encore qui ont contribué à l'image glamour de l'Italie.

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination