voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Europe et Russie » Italie » Italie un pays gastronome
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Italie

Régions et villes

Italie un pays gastronome


La gastronomie tient une place importante dans la culture italienne. La cuisine italienne est à l'image de l'Italie : Colorée, ensoleillée et pleine de reliefs et de nuances locales. Elle chante les parfums de la péninsule et exulte de personnalité comme les italiens pour qui la cuisine est avant tout un art de création conviviale fait pour réunir les gens.

 

Dans les années 80 des italiens fins gourmets ont créés le mouvement Slow Food en rébellion contre les chaînes de Fast food qui commençaient à s'implanter sur la péninsule. Et il peut de dire que le repas là-bas est slow. A midi la pausa est une véritable institution. Quand est scandé « Tutti a tavola ! », « Tout le monde à table ! », tout le monde obéit ! Même les cadres dynamiques cessent leurs activités et prennent le temps de faire honneur au cuisinier. On ne se presse pas à table, on apprécie les saveurs, on déguste avec délectation et on félicite l'artiste à la fin du repas.

 

La journée commence par une Colazione, peu copieux et assez proche du petit déjeuné que nous prenons en France. Il est composé bien sûr d'un bon caffé, spécialité italienne aux diverses variétés que nous vous encourageons à goûter. Vous comprendrez alors qu'en réalité, vous n'avez jamais bu de café de votre vie. Ne choisissez entre les différentes variétés goûtez les toutes ! Expresso (café serré), cappuccino (avec crème mousseuse), caffé latte (au lait) et, pour ceux qui préfèrent le décaféiné, un orzo (orge torréfié, sans caféine, rappelant le goût de la noix).


Pour accompagner le café à la colazione, vous aurez le choix entre plusieurs pâtisseries et viennoiseries. Laissez vous tenter par un cornetto, qui vous rappellera nos croissants, ou par une crostata, petite tarte beurrée aux fruits des bois, abricots ou griottes, ciambella, qui ressemble à un beignet tout comme la fritole. Dans la même lignée, vous pourrez trouver les zeppole, en vente à emporter, beignets chauds dans du sucre qui se vendent en cornet. Laissez vous tenter également par le maritozzi, petit pain brioché au raisin de Corinthe, citron et noix et que l'on peux garnir de panna (créme fouettée).


Au XIXème siècle l'Italie a été colonisée par l'empire austro-hongrois et en a hérité un savoir faire pâtissier dont plusieurs viennoiseries restent l'emblème, en particulier les brioches à la crème et le strudel di mele, variation italienne de l'apfelstrudel viennois, sans rhum ni noix.

 

Pour connaître les italiens il faut casser la croûte avec eux et quand on arrive dans une région, il ne faut pas passer à côté des spécialités locales, sinon c'est à côté de l'Italie elle-même que l'on passe !

 

A midi le pranzo (déjeuner) est l'occasion d'une pause d'environ 1h30 qui a cependant était réduite avec le temps. Cette pause est une véritable institution, on laisse tout sur place pour se l'accorder.

Pour commencer votre repas, ne résistez pas aux nombreux antipasti (hors d'œuvre) et en particulier aux brushetas maison. Les antipasti sont une merveilleuse occasion pour goûter les charcuteries italiennes si nombreuses et si savoureuses et aux fruits qui se marient plutôt bien avec.


Puis passez au pimo piatto, le premier plat qui est considéré comme une entrée. On vous proposera alors de nombreux choix de plats de pâtes : bucatini alla matriciana (grosses spaghettis à la poitrine fumée et sauce tomate pimentée), penne dall'arrabbiata (penne avec des tomates persillées et poivrées), gnocchi alla romana (plat à base de semoule et de pomme de terre), spaghetti alla puttanesca (au thon, olives et des câpres) ou encore alle vongole (aux coques). Vous pouvez sinon opter pour un traditionnel potage de haricots, de pois chiches ou de lentilles.

 

Si vous avez encore de l'appétit continuez par le secondo piatto (plat de résistance). Mais ne faites pas l'impasse sur les fruits et desserts. Les fromages, les desserts et les fruits de saison valent le détour.

 

Et pour clôturer ce défilé de saveurs, finissez sans hésitation par un délicieux café.

Mais rassurez-vous il est aussi possible de ne pas faire chaque midi un repas gargantuesque.

 

D'ailleurs beaucoup d'Italiens, trop occupés pour s'accorder une trop longue pausa, mangent un crostini ou panini, que nous connaissons également sous forme de toasts ou de sandwich, ou une pizza al taglio, pizza à la part ou encore un tramezzino, un sandwich fait avec du pain de mie.

 

Le dîner du soir est en général moins copieux, mais si vous désirez tester les grands restaurants ils ne seront ouverts qu'à cette heure là. Et ne faites pas l'erreur de bouder le vin ou de commander de l'eau du robinet, ça serait une insulte consternante pour vos hôtes.

 

De plus, il serait dommage de ne pas déguster l'une des spécialités viticoles locales, un délicieux Chianti ou un Cesanese d'Olevano accompagneront avantageusement vos mets. En revanche, si vous ne souhaitez pas consommer d'alcool, goûtez l'une des nombreuses eaux minérales, relativement onéreuses mais dont la qualité reste incontestable. Demandez au serveur « Cosa mi consigli ? » (Que me conseillez-vous ?) et laissez vous guider.


Quoi qu'il en soit n'hésitez pas à goûter les spécialités de chaque région et de chaque ville. Demandez sans hésiter : « Vorrei una specialità di questa regione » (« Je voudrais goûter une spécialité locale »).

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination