voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Europe et Russie » Italie » Vallée d’Aoste
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Italie

Régions et villes

Vallée d’Aoste

 

En quittant la France et la région de la Savoie pour emprunter le tunnel du Mont blanc, vous déboucherez au Nord Ouest de l'Italie dans la plus petite région du pays que les italiens appèlent : Valle d'Aosta. Région autonome, la Vallée d'Aoste, aussi appelée Val d'Aoste, tire son nom de son chef lieu, Aoste.

 

Au Nord elle côtoie le canton de Valais, à l'Ouest la Savoie, au Sud et à l'Est la région du Piémont. Trop frontalier au goût des puristes, certains vous diront que le Val d'Aoste n'est pas l'Italie, parce que trop imprégnée de la France. C'est pourtant là que le Pape Jean Paul II choisissait de venir passer ses vacances, sûrement était sensible au charme de ces grands espaces vallonnés.

 

La région est officiellement bilingue. D'ailleurs, pour rentrer dans l'administration, les Valdôtiens doivent parler le français et l'italien. Les deux langues sont enseignées et utilisées à part égale dans les écoles. En revanche, dans le Val d'Aoste c'est l'italien qui dominent, et de loin, sauf exception. Il y a quelques habitants qui usent de patois provinciaux et des villages, situés à l'Est, qui pratiquent un dialecte allemand, le Tich.

 

Le tunnel du Mont blanc, ouvert en 1965, relie deux des plus grandes stations de ski mondialement connues : L'une française, Chamonix-Mont-Blanc, qui se trouve en Haute-Savoie, et l'autre italienne, Courmayeur qui se trouve dans la Vallée d'Aoste. Il faut dire que la Vallée d'Aoste est un véritable paradis pour les skieurs. C'est une région tout en altitude, rien d'étonnant qu'elle porte deux des plus célèbres pistes de ski du monde : Courmayeur et Breuil-Cervinia.


C'est d'ailleurs ici, à cheval entre la France et l'Italie, que l'on trouve le plus haut sommet d'Europe, avec ses 4807 mètres d'altitude, le fameux Mont Blanc. Et à l'opposée de la région, à l'Est, on trouve son petit frère, le Mont Rose, second sommet d'Europe avec ses 4630 mètres d'altitude. Le troisième plus haut sommet d'Europe, le Cervin ou Monte Cervino, est également dans le Val d'Aoste ainsi que douze pics qui dépassent les 4000 mètres d'altitude.

 

La région est très riche historiquement parlant et chaque commune valdotaine possède une part du passé inscrite dans la pierre :

 

- L'aire pré romaine avec les gravures rupestres de Bard, nécropole de Vollein, aire mégalithique à Aoste.

- L'aire romaine avec amphithéâtre, aqueducs, ponts et voies romaines, crypte Saint Ours (voir Cathédrale Saint Ours).

- L'aire post-romaine et médiévale avec les innombrables châteaux (voire Les châteaux du Val d'Aoste), maisons fortes et seigneuriales, édifices religieux.

 

La vallée n'est qu'une succession de trésors, parfois cachés et qu'il faut aller chercher au coeur des hameaux, sur les anciens sentiers muletiers.

 

Une centaine de châteaux se dressent sur les promontoires des bords de la Doire Baltée. De magnifiques constructions qui témoignent du faste de l'époque médiévale. En effet, au moyen âge, Aoste a connu une période de prospérité favorisée par sa position géographique propice, au carrefour commercial de la France et de la Savoie. Les monuments médiévaux de la vallée ne sont pas tous accessibles au public car certains sont encore habités. Nous pouvons d'ailleurs constater que la plupart de ces châteaux impressionnants sont en très bon état de conservation car nombre d'entre eux n'ont jamais été abandonné.


Pour les adeptes de merveilles architecturales, il vous sera possible d'emprunter un circuit historique, en flânant sur ce que nous pourrions appeler « la route des châteaux », à la découverte de la richesse des constructions gothiques du Val d'Aoste. Après avoir profité des pistes de Courmayeur, vous pourrez reprendre la route en direction de l'Est de la région pour admirer ses plus célèbres châteaux. Vous pourrez donc visiter le Val d'Aoste, d'Ouest en Est, et découvre, dans l'ordre : le château de Sarre, proche de la ville d'Aoste où se trouvent également la Cathédrale et la Collégiale de St Ours ; Tout près, vous trouverez le Fort d'Aymavilles ; En continuant votre route vous croiserez le château de Fénis, le château de Montjovet, le château d'Issogne, non loin de Saint Vincent, le château de Verrès, le château Saint Pierre, et le Fort de Bard.


De chacun des châteaux vous pourrez apercevoir le suivant. Car, à l'époque, les messages étaient communiqués par l'intermédiaire de signalisation à partir de drapeaux, il était donc nécessaire que les châteaux se voient entre eux pour s'envoyer, si nécessaire, des messages d'alertes.


Il faut noter que le Val d'Aoste est, tout simplement, la région d'Italie la plus riche en fortification médiévale.

 

Pour remonter sur la route des nombreux pèlerins européens qui sont passés par la Vallée d'Aoste, suivez leurs pas en empruntant la "Francigena", aussi appelée "Francesca" (la voie française). Cette voie qui traverse tous le val d'Aoste fut, jusqu'au moyen âge, le seul moyen de relier l'Italie et l'Angleterre. Passage obligé de nombreux voyageurs, pendant des siècles, elle est jalonnée de vestiges historiques de l'époque du néolithique, du début de l'âge du bronze et des sites romains, en particulier dans la ville d'Aoste.

 

Pour les amoureux de la nature, sachez qu'il n'y a que dans le Val d'Aoste que vous pourrez observer les derniers spécimens de bouquetins. Pour cela il faudra vous rendre au Sud d'Aoste dans le parc national du « Grand paradis ». Savourez la majesté de ses grands paysages et prenez la mesure de son nom bien porté, en remplissant vos poumons d'air pur, tout en suivant, par exemple, les chemins de randonnée de la Valle di Cogne.

 

Les Valdôtains, fières de leurs traditions et de leur région, sont très accueillants et se feront un plaisir de répondre à vos questions.

 

Comme dans toute l'Italie, la gastronomie ici n'est pas en reste. La cuisine est calibrée pour vous permettre de résister au climat des montagnes. Riche, simple mais robuste, elle s'accompagne des excellents vins de la région. Et le repas se conclut par le fameux Génépy ou le plus traditionnel "Café de l' Amitié" aussi appelé Grolla par les initiés.


Vous retrouverez tous les excellents produits de montagne mais aussi des plats cuisinés avec un art particulier né d'une longue tradition qui sait les mettre en valeur. Les étapes gastronomiques ne manquent pas ici pour le bonheur des gastronomes néophytes ou avertis.


Chaque samedi, Aoste organise, près de la vieille ville, vers la porte Prétorienne, son marché et l'on
vient de loin pour y faire ses courses (fromages, charcuteries, alcools). Une petite polenta à la
valdotaine c'est bon, mais de nombreux plats préparés, tous succulents, vous y attendent aussi. De plus, les horaires pour déjeuner sont très souples, à 14 heures on trouve facilement un restaurant pour vous accueillir avec sympathie.


Comme spécialité valdôtaine exclusive goûtez le Teteun, obtenue à partir de la salaison des pis de vache.  Pour ce qui est du fromage, le plus typique de la région est la Fontina.

 

Et, bien sûr, le gastronome averti ou le simple gourmand ne repartira pas de la Vallée d'Aoste sans avoir goûter leur fameux jambon ! Hé non, ne vous y trompez pas, il ne s'agit pas du jambon d'Aoste, qui est en fait un usurpateur. Fabriqué en France et préparé dans l'Usine d'Aoste en Isère (38), le jambon d'Aoste, jambon cuit, n'a en fait rien à voir avec l'Italie. Le jambon italien qui est la spécialité d'Aoste, s'appel le jambon de Bosses, c'est un jambon cru, artisanal et traditionnel, produit en petite quantité, bénéficiant d'une Appellation d'Origine Protégée (AOP). Goûtez-le et redécouvrez ce qu'est un vrai jambon !

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination