voyages

Partagez vos voyages... Simplement

Accueil » Guide » Europe et Russie » Italie » Parc National du Grand Paradis
Augmenter Diminuer Taille texte

Guide
Italie

Régions et villes

Parc National du Grand Paradis

Le n°9 sur la carte


En 1856, le roi Victor Emmanuel II fit don de son domaine de chasse. La réserve royale fut alors consacrée à la préservation de la faune alpine, dans le respect de sa richesse et de sa variété, et en particulier des bouquetins car, à l'époque, l'espèce était en voie de disparition. D'ailleurs, ce parc est aujourd'hui le seul endroit où l'on peut encore en voir.


Ce territoire protégé devint le Parco Nazionale del Gran Paradiso, en 1922.


A la frontière de la France, entre les région italienne du Piémont et du Val d'Aoste, le parc porte le nom du massif du Grand Paradis (qui culmine à 4600 mètres) autour duquel il est établit.

70 000 hectares de territoires montagneux, peuplé par une faune variée qui cohabite au milieu des forêts, de mélèzes et de sapins, ou bien qui gambade sur les vastes prairies alpines.


Traversée par les vallées de Rhêmmes, la Valsavaranche et la vallée de Cogne, le Parc national du Grand Paradis est aussi un merveilleux lieu de randonnée de haute montagne ou de grimpe à choisir entre rochers et glaciers. Les alpinistes les plus avertis comme les promeneurs, y trouveront leur bonheur.

 

Gastronomiquement parlant, la Saousseusse du Grand Paradis est le met le plus typique de cette partie du Val d'Aoste. Il s'agit d'une saucisse typique de viande de cochon et de boeuf, obtenue en mélangeant la matière première avec du vin épicé, des herbes de montagne, du lard, des épices et des arômes naturels (cannelle, clous de girofle moulus, noix de muscade et ail). La pâte, finement moulue, est tendre et savoureuse, un régal ! Avec le boudin, c'est la charcuterie la plus traditionnelle des montagnes de la Vallée d' Aoste.


Vous pourrez également savourer la Motsetta de Villeneuve qui est produite aux pieds du Grand Paradis. Viande de boeuf séchée, elle est préparée uniquement avec des morceaux de cuisse, agrémentée d'herbes de montagne accompagnées de sel, d'épices et d'autres arômes naturels qui relèvent ses saveurs de terroir. C'est une entrée froide considérée comme une des charcuteries typiques valdôtaines parmi les plus exquises.

 

 

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager
Vous aimez voyages.net?
Parlez de nous à vos amis

Partager sur Facebook

Menu voyage

Destination