voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Mont Saint Michel » Le Village
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Mont Saint Michel

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Le Village

Le village du mont saint Michel

Promenades…


Le visiteur qui se rend à l’abbaye passe par le village pittoresque qui se niche à ses pieds. La naissance du village est liée à l’arrivée des premiers pèlerins : dès le Xe siècle, aubergistes, pêcheurs et marchands de souvenirs s’installent sur les flancs nord, est puis sud du rocher pour les accueillir. Jusqu’à la Révolution, le village vit sous la dépendance de l’abbaye, puis il devient une commune administrée par un maire en 1790.

Le village est enserré entre ses fortifications et le rocher qui supporte l’abbaye. Une fois le système défensif de l’abbaye construit au XIIIe siècle, c’est au XVe siècle que débute la construction des fortifications du village sous forme d’une enceinte au ras de l’eau, découverte à chaque marée. Elle sera sans cesse renforcée par le roi et adaptée aux besoins de l’artillerie. L’entrée du village est ainsi protégée par trois portes successives. La première, ajoutée au XVIe siècle, est accolée au corps de garde des Bourgeois et nommée porte de l’Avancée. La seconde s’appelle porte du Boulevard. La troisième, datant du XVe siècle, est la porte du Roi. C’était la plus défensive : à la fois protégée par les tours du Roi et de l’Arcade, elle était précédée par un fossé empli à chaque marée et munie de deux pont-levis (l’un charretier, l’autre piéton) qui s'abattaient sur le fossé. Aujourd’hui, le corps de garde des Bourgeois accueille l’office de tourisme.


Une fois la porte du Roi franchie, les maisons se regroupent autour d’une unique rue, la Grand Rue, qui tourne autour du Mont pour mener le promeneur jusqu’à l’abbaye. Elle a conservé quelques maisons des XVe et XVIe siècles. Certaines sont en pierre, d’autres ont encore leur façade à pans de bois. Particulièrement l’été, l’ascension de la rue est très difficile du fait du nombre conséquent de touristes ; il est alors possible de s’éclipser par les escaliers et ruelles tout aussi pittoresques qui contournent les maisons. Vous jouirez aussi d’une jolie vue sur les grèves et les toits des maisons en empruntant le chemin des remparts, qui permet la communication d’une tour à l’autre ; les remparts comptent au total sept tours.


L’église paroissiale, dédiée à Saint Pierre, patron des pêcheurs, date des XVe et XVIe siècles. Elle abrite quelques belles statues anciennes, ainsi qu’une statue de l’archange Gabriel lamée d’argent. L’extrémité du chœur de l’église, l’abside, enjambe curieusement la ruelle menant au cimetière communale.


Le village abrite aussi quatre musées, établissements privés présentant différents aspects du Mont. Le musée historique, ou musée Grévin, présente des collections anciennes (armes, peintures…) et nous fait visiter des prisons et des cachots. L’Archéoscope retrace l’histoire du Mont et sa construction grâce à un spectacle multimédia. Le musée maritime quant à lui explique le phénomène des marées et les travaux envisagés pour la sauvegarde du site. Enfin, le Logis Tiphaine, construit par Bertrand Du Guesclin en 1365 pour mettre en sureté son épouse Tiphaine de Raguenel, évoque la vie du couple.


Au lieu de rentrer par la porte de l’avancée, il est possible, à marée basse, de faire le tour du rocher par la gauche. On découvre alors au sud-ouest le bâtiment des Fanils, construit pour loger les gardiens de la prison et élevé en 1828 sur l’emplacement des magasins de l’abbaye. De ce bâtiment part le Chemin des Fanils, jalonné de petits jardins et qui serpente jusqu’à l’entrée de l’abbaye. Après la Tour Gabriel, qui se situe juste après le bâtiment des Fanils, se dresse la Chapelle Saint Aubert, petit sanctuaire du XVe siècle. Puis on trouve un peu plus loin la Fontaine Saint Aubert, qui fut longtemps le point d’eau douce le plus important du rocher et qui, selon la légende, aurait jailli de la crosse de Saint Aubert.

 



Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1289

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination