voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Troyes » Le traité de Troyes
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Troyes

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Le traité de Troyes


La Guerre de Cent Ans a lieu de 1337 à 1453 et Troyes est le lieu d'un événement particulièrement peu glorieux pour la France, la signature du fameux « honteux Traité de Troyes », le 21 mai 1420.

 

De quoi retourne-t-il ? Pendant la guerre, le roi de France Charles VI est fou (aujourd'hui, on dirait de lui qu'il est schizophrène). Sa femme Isabeau de Bavière en profite pour lui faire signer le traité de Troyes qui affirme que le dauphin Charles VII est bâtard, donc indigne de la Couronne, et qui promet de ce fait au roi d'Angleterre Henri V le royaume de France lors de son mariage avec la fille de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, Catherine de France... mariage qui a lieu le 2 Juin de la même année à Troyes en l'église Saint-Jean-au-Marché.

 

Ainsi, le roi d'Angleterre devient roi de France, Charles VI étant quant à lui roi en viager (à ce propos, les rois d'Angleterre porteront, à partir de 1420, le titre de roi de France et d'Angleterre jusqu'en 1802 !). Et Henri V s'installe au Louvre le 1er décembre 1420.

 

Vous vous demandez comment la France revient à un roi Français ? C'est grâce à Jeanne d'Arc : c'est elle qui conduit Charles VII, soi-disant bâtard, à Reims pour son couronnement et l'aide à libérer le royaume de France des Anglais. Elle délivre d'ailleurs Troyes des Anglais le 9 juillet 1429.


La Renaissance, aux XVe et XVIe siècles, est une période de prospérité dans le domaine des arts, avec l'école troyenne de Sculpture et de Peinture, dont on trouve de nombreux exemples dans les églises de la ville. Troyes est aussi connu pour ses vitraux grâce à ses maîtres verriers qui font de la ville une « ville sainte du Vitrail » (le dernier grand artiste troyen est Linard Gontier, au XVIIe siècle).

 

En 1524 néanmoins, un incendie détruit une grande partie de la ville, car les maisons sont majoritairement construites en bois. Les maisons que l'on voit aujourd'hui et qui donnent à la ville son aspect si pittoresque datent de cette période de reconstruction.

 

A partir de 1560 et jusqu'à la fin du XVIe siècle, le royaume de France est pris dans la tourmente des luttes entre catholiques et protestants ; la ville de Troyes est quant à elle aux mains des Ligueurs, donc du côté du clan catholique et contre l'idée d'un roi protestant du nom d'Henri IV. Néanmoins, la ville ouvre ses portes à Henri IV le 30 mai 1595 et lui fait une entrée triomphale, après que ce dernier se soit converti au catholicisme en 1593 et sacré roi en 1594 (à Chartres et non à Reims d'ailleurs, qui comme Troyes est encore aux mains des ligueurs catholiques).


Les XVIIe et XVIIIe siècles voient la ville de Troyes perdre de ses pouvoirs du fait du centralisme de l'Etat et perd d'ailleurs de ses habitants (on en comptait 27 000 sous Louis XIV et plus que 13 000 sous Louis XV). En 1745 apparaissent les premiers métiers à bonneterie : cette activité fait de Troyes la Capitale de la Bonneterie.


Sous Napoléon 1, la campagne de France qu'il mena touche durement Troyes et le nord de l'Aube. Puis Troyes est occupée pendant plus de 9 mois par l'armée prussienne en 1870. La ville est encore occupée 4 ans pendant la seconde guerre mondiale, mais elle échappe aux bombardements. Elle est libérée au lendemain de la libération de Paris, le 26 août 1944.

 

Depuis 1964, Troyes bénéficie d'un plan de sauvegarde qui redonne petit à petit à la ville ses couleurs chaudes d'antan. Il faut en effet savoir que la plupart des maisons troyennes datent de 1530, période de reconstruction qui suivit le grand incendie de 1524. Mais pour éviter tout nouveau risque d'incendie, les pans de bois furent systématiquement recouverts d'un enduit grisâtre, puis ce fut au tour des maisons d'être entièrement dissimulées par un crépi. La ville manquait donc un peu de couleur ! De plus, Troyes investit beaucoup de temps et d'argent dans la restauration de ses édifices religieux. C'est grâce à toutes ces restaurations que les visiteurs peuvent aujourd'hui autant apprécier la ville. Pour informations d'ailleurs, Troyes compte aujourd'hui 62 000 habitants environ et 125 000 dans son agglomération.

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 3387

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination